Avec commentaire

Interviews

29/03/2016
Hassen Khelifati, Pdg d’Alliance Assurances
« Nous subissons aussi l’augmentation des prix de la pièce de rechange »


Propos recueillis par Lyès Ibalitène

En marge du salon de l’automobile d’Alger, qui a fermé ses portes samedi, nous avons rencontré le Pdg d’Alliance Assurances, Hassen Khelifati, au stand de la compagnie qu’il dirige. L’occasion d’un bref entretien axé sur l’impact, incontournable, de la crise qui secoue le marché automobile algérien sur le secteur des assurances. Nous avons aussi évoqué la stratégie de son entreprise face à cette situation particulière…

Le Salon de l’automobile d’Alger laisse transparaître de manière très explicite le marasme qui anime le secteur. Un marasme qui se ressent sans doute, et de manière lourde, au niveau de plusieurs activités qui gravitent autour de l’automobile dont celle des assurances. Quel serait le tableau à brosser dans ce sens par un professionnel du secteur ?

Effectivement, le secteur des assurances, à travers sa branche automobile, pâtit considérablement de cette situation de marasme que tout le monde relève. Les tout récents chiffres rendus publics par le Conseil national des assurances pour l’année 2015 rendent compte du début de la régression de cette branche. Si la production des assurances dommages a progressé de 0,2% et a atteint les 92% du secteur global, la branche automobile, qui en constitue l’essentiel avec 56%, a baissé de 1,3%. Cette baisse est le résultat du recul des importations de véhicules qui sont passées de 450 000 unités en 2014 à 300 000 unités en 2015.

Le recul va encore s’accentuer en 2016 après le plafonnement des importations à seulement 152 000 voitures. Ce qui veut dire qu’entre 2014 et 2016 on aura 300 000 véhicules de moins à assurer et, au bout du compte, près de 15 milliards de dinars de manque à gagner pour le chiffre d’affaires.

Outre la baisse des importations de véhicules, nous somme en train de subir l’augmentation des prix de la pièce de rechange chez les concessionnaires. La chute du dinar a fait augmenter les tarifs pratiqués sur ce registre à 30 jusqu’à 40%. Du coup, les assureurs sont dans l’obligation de payer plus lorsqu’il s’agit de dédommager et de rembourser les clients. Nous n’avons malheureusement pas de marge de manœuvre et de possibilité de flexibilité face à cette situation et ses contraintes.

Cette situation ne semble pas avoir raison de la stratégie de déploiement, ou de redéploiement, d’Alliance Assurances dans le but de réduire de l’impact de la crise qui secoue le marché automobile en Algérie. Votre présence cette année encore au salon d’Alger serait-elle à inscrire dans cette stratégie ?

Oui, sans doute. Partant du fait que le salon de l’automobile est une vitrine que nous devons exploiter pour mettre au devant nos offres, garder le contact avec nos clients et essayer d’en attirer de nouveaux. Pour cette année, nous avons essayé d’aller vers les clients potentiels en leur proposant des produits qu’on évite de limiter à la seule assurance automobile classique. Nous proposons des packs qui regroupent d’autres produits et qui font la promotion d’une nouvelle politique tarifaire et des produits basés sur une segmentation de la clientèle et un ciblage catégoriel tenant compte du comportement du consommateur. Dans cette logique, Alliance Assurances a mis sur le marché depuis l’automne dernier neuf produits, disponibles sur l’ensemble de son réseau et dédiés aux professionnels. Nous également en train de  lancer la carte Bonus dans le but de fidéliser notre clientèle.

Mais cette stratégie ne se limite sans doute pas aux seuls produits que vous exposez ou sur lesquels vous communiquez durant le salon…

Bien sûr que non. Après avoir effectué un travail en interne lors de l’année 2015, en développant un système d’information et des outils de gestion plus performants, nous pouvons durant cette année 2016, axer nos efforts sur le digital en nous concentrons davantage sur le web et tout ce qu’il peut offrir comme opportunités en matière de vente en ligne, de réseaux sociaux ou encore de publicité.

Alliance Assurances a également décidé d’ouvrir ses agences le samedi pour se rapprocher encore plus de ses clients.

Vos commentaires :


 Ajouter un commentaire 
Votre nom:
Votre adresse email:
Commentaires ajoutés:
 
This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
 
Les commentaires doivent être civils et de bon goût, et ne doivent pas être malicieux ni offensants. Veuillez noter que les commentaires publiés ne reflètent que l'opinion de leurs auteurs.
Lire dans la même rubrique : Interviews

Exprimez-vous

Selon vous, la prolifération des revendeurs de véhicules neufs en Algérie est encouragée par l’attitude des :


AUDI
BMW
CHERY
CHEVROLET
CITROEN
DACIA
DAIHATSU
FIAT
FORD
HYUNDAI
ISUZU
KIA
MAHINDRA
MAZDA
MERCEDES
MITSUBISHI
NISSAN
OPEL
PEUGEOT
RENAULT
SEAT
SKODA
SSANGYANG
SUZUKI
TOYOTA
VOLKSWAGEN
VOLVO TRUCKS
ZOTYE
Accueil | Présentation | Actualité | Essais | Interviews | Salons | Focus | Statistiques | Prix du neuf | Site map | contact