ESSAIS
Peugeot 301 restylée
Cure de jouvence
Dacia Sandero Stepway MIB
L’alternative
INTERVIEWS

Alain Sykora, DG de Luxury Motor Works (nouveau distributeur de BMW AG en Algérie)
« On vise l’excellence dans le service et la satisfaction clientèle »

FOCUS
Visite de l’usine Fuso en Inde
Le savoir-faire Daimler Dacia:
Le pari réussi du groupe Renault
Avec commentaire

28/06/2011
Alger - Touggourt à bord de la nouvelle Citroën C4



Par Lyès Ibalitène

Pour les essais presse de la nouvelle Citroën C4, Saida Citroën a concocté un périple Alger-Touggourt en aller-retour. Un choix d’itinéraire que le représentant de la marque aux chevrons sur le marché algérien a choisi pour effectuer un voyage dans le temps et un retour à l’année 1922 qui avait vu André Citroën organiser une traversé du désert, partie de Touggourt vers Tombouctou, à bord d’autochenilles. D’où ce « Retour aux sources » dont Saida Citroën a baptisé son expédition en compagnie de journalistes à bord de la compacte arrivée en Algérie lors du salon de l’automobile d’Alger, en mars dernier.

Une voiture mondiale

Si vous êtes de ceux qui recherchent l’excentrisme de l’ancienne C4, ne comptez surtout pas le retrouver chez sa remplaçante. Avec le style plutôt conventionnel de la nouvelle C4, Citroën affiche explicitement ses ambitions de s’asseoir confortablement dans un segment des berlines compactes qui ratisse large avec des volumes de ventes de 16 millions d’unités par an et pousse le constructeur français à aller viser les 100 000 unités pour cette année 2011, et encore plus les années qui suivront.
Et c’est dans cette logique d’ambitions mondiales croissantes de la marque aux chevrons que Saida Citroën est en train de revoir à la hausse ses objectifs en Algérie où le segment de la C4 réalise 15% de parts de marché des véhicules particuliers. Ambitions légitimes sous escorte d’un produit qui réunit des arguments solides et aptes à mener aux 350 unités visées pour cette année ( à 3 trimestres seulement) 2011, tel que révélé par Patrick Coutellier, DG de l’entreprise, lors d’une conférence de presse organisée en margé des essais, à Touggourt.

Face à la VW Golf, la Peugeot 308 et la Renault Megane, pour ne citer que ce trio  emmené par l’Allemande, la berline compacte aux chevrons peut en effet compter sur le savoir faire et la créativité de son constructeur qui a opté pour un véhicule certes plus sage d’apparences, mais sans doute encore plus entreprenant sur le registre de l’innovation et de la technologie. De quoi donner à apprécier un véhicule qui monte en gamme, comme l’avaient fait avant lui la nouvelle C5 en 2008, puis la nouvelle C3 en 2009.

Vous l’aurez bien sûr compris, la C4 veut jouer sur le terrain de la Golf, et ses concepteurs n’ont pas hésité à prendre la légendaire Volkswagen comme exemple à suivre.

L’âge de la raison

Avec son style extérieur, la nouvelle C4 décline l’âge de la raison. De la sagesse. Un style qui ne manque pas pour autant d’affirmation, avec une impression de robustesse et de stabilité que dégagent ses proportions équilibrées et une carrosserie placée au plus près des roues, alors que l’optimisation de l’aérodynamisme se donne à apprécier dans le traitement des surfaces et du becquet arrière de la voiture.
A l’avant, le capot nervuré s’arrondit à l’approche des flancs, les optiques s’effilent vers les ailes, et la calandre s’agrandit tout en conservant les barrettes du double chevron. De profil, deux lignes de style se croisent et les vitres de custode sont très inclinées, renforçant ainsi le dynamisme de la nouvelle C4. A l’arrière, le volet de coffre pur et dégagé est mis en scène par les nouveaux chevrons et une signature originale des feux embarqués, renforçant le statut de berline compacte.

Montée en gamme

Si l’extérieur de la nouvelle C4 est une rupture avouée avec sa devancière, son intérieur est plutôt une continuité d’efforts et d’investissements versés au compte du meilleur de la catégorie. Une montée en gamme que nous avons sentie et ressentie dès notre prise en main de la voiture, avant de plonger progressivement dans un univers de qualité vécu et apprécié dans le moindre détail.
Avec une planche de bord horizontale et aérienne et une façade centrale sur-mesure, regroupant les commandes du système audio et de la climatisation, le conducteur est rapidement mis à l’aise et rassuré. Cet intérieur gagne en valeur et en qualité perçue grâce à des matériaux au meilleur niveau du segment.

Mais qu’aurait été donc toute cette qualité à l’intérieur de la nouvelle compacte au double chevron sans l’ergonomie et les fonctions d’aide à la conduite si chères aux conducteurs ? Carrément une moitié de qualité, diriez-vous. C’est pourquoi d’ailleurs, la nouvelle C4 ne lésine pas sur les moyens et se veut être, à l’occasion, une nouvelle référence. L’aménagement des espaces et de leurs instruments est idéale avec  un nouveau combiné à 3 cadrans, mariant le retour d’informations analogique et numérique et offrant, grâce à des effets de profondeurs et de contrastes, une très bonne lisibilité, un nouveau volant très soigné à commandes centralisées intégrant parfaitement les multiples fonctions existantes, regroupées par zone bien définie (audio, régulateur-limiteur de vitesse, confort…). A noter la disparition du moyeu fixe qui prive la nouvelle C4 d’une originalité et exclusivité que faisait siennes l’ancienne C4.

Qualité, raffinement et ergonomie : trois mots clé qui trouvent leur pleine expression dans un habitacle conservant toute sa compacité, critère number one du segment, même si la nouvelle C4 gagne en dimensions par rapport à la première génération pour atteindre les 4,33 m de longueur (+ 5 cm), 1,79 m de largeur (+ 2 cm) et 1,49 m de hauteur (+ 3 cm). L’espace aux têtes arrière bénéficie de cette habitabilité optimisée, alors que l'espace aux jambes et aux coudes se contente d’être dans la bonne moyenne. Quant au coffre, il devient tout simplement le plus important de sa catégorie, pouvant atteindre jusqu’à 408 litres auxquels il faudra ajouter les volumes des différents espaces de rangement, entre vaste boîte à gants éclairée, bacs de portières pouvant contenir des bouteilles de 1,5 litre à l’avant, tiroir sous sièges avant et autre rangement sur façade centrale.

Assurance et confiance sur la route

Pour notre essai de la nouvelle C4, nous avons eu droit au moteur 1.6 HDi de 110 ch à 1 750 tr/mn qui n’aura déçu à aucun moment, faisant étalage de souplesse à toute épreuve de route.

Associé à une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports, ce bloc repose sur des trains roulants ayant fait leurs preuves sur l’ancienne génération et qui font encore plus de bien grâce à de petits réglages (amortisseurs), de nouvelles pneumatiques et le recalibrage effectué sur les aides électroniques à la conduite. Sur le registre du confort de suspension, la Nouvelle C4 fera sans doute des jalouses dans le segment en montrant une nouvelle et plus crédible voie pour l’absorption des irrégularités de la chaussée sans atteinte à l’efficacité. En outre, l’acoustique a été traité à l’origine et l’insonorisation en tire agréablement les bienfaits : les vibrations et les bruits de moteur, d’aérodynamisme, de roulage ou de percussion sont étouffés pour privilégier une ambiance intérieure feutrée.

Dans la version Exlusive (en plus de la Confort) que nous avons essayée, le confort se décline aussi en un plus d’assurance et de confiance pour le conducteur et les passagers, ces derniers pouvant compter sur une série d’équipements qui hissent les prestations de la nouvelle C4 un cran au dessus de son segment.

Dans un habitacle à multiples astuces d’ingéniosité, baigné de surcroît de luminosité grâce aux grandes surfaces vitrées du véhicule, vous pouvez, entre autres, écouter de la musique tout en vous faisant masser le dos par un siège conducteur au réglage lombaire électrique. Un plaisir garanti pour le dos. 

Tarifs de la nouvelles C4

- Attraction 1,6 16v 110 ch : 1 599 000 DA TTC + TVN 80 000 DA
- Confort 1,6 Vti 120 ch BVA : 2 049 000 DA + TVN 80 000 DA

- Attraction 1,6 Hdi 90 ch : 1 699 000 DA + TVN 90 000 DA
- Confort 1,6 Hdi 90 ch : 1 930 000 DA TVN 90 000 DA
- Confort 1,6 Hdi 110 ch FAP : 1 990 000 DA +TVN 90 000 DA
- Exclusive 1,6 Hdi 110 ch FAP : 2 250 000 DA TTC + TVN 90 000 DA

Sur le même sujet: Articles - Salon de l'automobile d'Alger: Nouvelle Citroën C4, la grande nouveauté du stand aux chevrons

Vos commentaires :


 Ajouter un commentaire 
Votre nom:
Votre adresse email:
Commentaires ajoutés:
 
This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
 
Les commentaires doivent être civils et de bon goût, et ne doivent pas être malicieux ni offensants. Veuillez noter que les commentaires publiés ne reflètent que l'opinion de leurs auteurs.
Lire dans la même rubrique : Essais
 

> Ival/Iveco: remise de 25% sur la filtration et la vidange
> GMI : maintenance gratuite pour l’achat d’un Hyundai Mighty
> Citroën Algérie : le forfait vidange à 4 690 DA
> Sovac : 100 000 DA de remise sur la Golf Carat
> Peugeot Algérie : Bilan Hiver gratuit dans tout le réseau
> Renault Algérie : Portes ouvertes Carosserie
> GMI lance la campagne « Fleet Before Service »

Exprimez-vous

Selon vous, la prolifération des revendeurs de véhicules neufs en Algérie est encouragée par l’attitude des :

Point de vue

Par Lyès Ibalitène

La faucheuse a encore sévi lourdement sur nos routes. Sans pitié. Cinq personnes, issues de la même famille, ont trouvé la mort lundi dans un accident de la  circulation à M’Sila. Cinq autres Algériens ...
Accueil | Présentation | Actualité | Essais | Interviews | Salons | Focus | Statistiques | Prix du neuf | Site map | contact