ESSAIS
Peugeot 301 restylée
Cure de jouvence
Dacia Sandero Stepway MIB
L’alternative
INTERVIEWS

Alain Sykora, DG de Luxury Motor Works (nouveau distributeur de BMW AG en Algérie)
« On vise l’excellence dans le service et la satisfaction clientèle »

FOCUS
Visite de l’usine Fuso en Inde
Le savoir-faire Daimler Dacia:
Le pari réussi du groupe Renault
Avec commentaire

14/05/2011
Usine automobile en Algérie : Les sous-traitants algériens mis en contacts avec Renault

Par Rachid Beldi

Les sous-traitant algériens exerçant dans l'industrie automobile ont été mis en contact avec Renault, dans le cadre du projet d’usine du constructeur français en Algérie, a indiqué jeudi, à l’APN, Mohamed Benmeradi, ministre de l’Industrie, de la PME et de la promotion de l’investissement. Ces contacts ont été établis dans le cadre de l’intégration locale (+de 50%) dans le projet, qui porte notamment sur la construction, en Algérie, de voitures de ce constructeur français.

« Nous avons mis en contact le constructeur français avec 70 sous-traitants privés nationaux pour faire, entre autres, la câblerie et la sellerie », a dit M. Benmeradi, non sans préciser que ces derniers « manquent de savoir faire et travaillent sans le respect des normes ». Le ministre ajoutera que son département est train d’accompagner ces sous-traitants dans le processus de certification. Il abordera, à l’occasion, la fabrication des carrosseries des véhicules qui seront produits par Renault. « Nous avons demandé à fabriquer les coques des véhicules Renault en Algérie et notre demande a été acceptée » a déclaré à e sujet le même responsable. « Nous voulons que la majorité de la production du projet Renault soit faite chez nous. Ce qui arrangerait, peut-être, les propriétaires de Renault, c’est de faire une usine de montage, mais la valeur ajoutée serait, dans ce cas, minime », a-t-il poursuivi, avant de révéler que l’Algérie a négocié la possibilité de fabriquer 150 000 moteurs par an, une demande qui n’a pas été respectée par Renault, ce dernier considérant que pareil projet ne peut être rentable qu’au-delà d’une production de 300 000 moteurs par an.

Vos commentaires :


 Ajouter un commentaire 
Votre nom:
Votre adresse email:
Commentaires ajoutés:
 
This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
 
Les commentaires doivent être civils et de bon goût, et ne doivent pas être malicieux ni offensants. Veuillez noter que les commentaires publiés ne reflètent que l'opinion de leurs auteurs.
Lire dans la même rubrique : Renault
 

> Ival/Iveco: remise de 25% sur la filtration et la vidange
> GMI : maintenance gratuite pour l’achat d’un Hyundai Mighty
> Citroën Algérie : le forfait vidange à 4 690 DA
> Sovac : 100 000 DA de remise sur la Golf Carat
> Peugeot Algérie : Bilan Hiver gratuit dans tout le réseau
> Renault Algérie : Portes ouvertes Carosserie
> GMI lance la campagne « Fleet Before Service »

Exprimez-vous

Selon vous, la prolifération des revendeurs de véhicules neufs en Algérie est encouragée par l’attitude des :

Point de vue

Par Lyès Ibalitène

La faucheuse a encore sévi lourdement sur nos routes. Sans pitié. Cinq personnes, issues de la même famille, ont trouvé la mort lundi dans un accident de la  circulation à M’Sila. Cinq autres Algériens ...
Accueil | Présentation | Actualité | Essais | Interviews | Salons | Focus | Statistiques | Prix du neuf | Site map | contact