ESSAIS
Peugeot 301 restylée
Cure de jouvence
Dacia Sandero Stepway MIB
L’alternative
INTERVIEWS

Alain Sykora, DG de Luxury Motor Works (nouveau distributeur de BMW AG en Algérie)
« On vise l’excellence dans le service et la satisfaction clientèle »

FOCUS
Visite de l’usine Fuso en Inde
Le savoir-faire Daimler Dacia:
Le pari réussi du groupe Renault
Avec commentaire

02/02/2010
Renault Algérie lance Fluence

Par Lyès Ibalitène 

Et c’est assurément dans le même rôle que ce nouveau modèle affiche ses arguments dans les showrooms algériens de la marque au losange, depuis son lancement commercial le 1er février en cours.

Nouveau modèle et bien plus que cela, puisque Fluence se veut être carrément un véhicule nouveau qui permet au constructeur français de renouveler son offre Mégane tricorps sans prendre le chemin traditionnel des dérivées. Comprendre que, comme son nom le suggère ouvertement et explicitement, cette voiture, née collaboration avec les ingénieries internationales de l’alliance Renault-Nissan et produite dans l’usine turque de Bursa, n’est pas un autre dérivé de Megane III. Mais la démarcation et l’identité propre de Fluence, destiné à 80 pays à travers les quatre coins du monde, ne s’arrêtent pas à son seul nom. Au contraire, elles se donnent à vérifier et à apprécier à travers différents signes distinctifs qui hissent la «voiture mondiale» de Renault un cran au-dessus de ce qui se fait habituellement dans le segment des familiales compactes. A commencer par ces lignes qui mêlent fluidité et élégance pour laisser s’exprimer une silhouette moderne et harmonieuse avec, en plus, une touche de sportivité et une exploitation proportionnelle des dimensions très utile à l’aérodynamisme. Avec ses 4 620 mm de longueur (310 mm de plus que Megane II) et 1 809 mm de largeur (1 479 mm de hauteur), la nouvelle tricorps de Renault Algérie gagne en taille pour se situer à mi-chemin entre le segment C et le segment D (moyen supérieur), représenté chez le losange par la sœur aînée Laguna. De quoi justifier déjà en partie le slogan «Roulez en classe supérieure» choisi par la filiale d’El-Biar pour le lacement de son nouveau produit.

La suite de la «classe supérieure» se découvre dans cet intérieur du véhicule en harmonie avec le caractère statutaire que revendique son extérieur, dont les dimensions généreuses et l’empattement de 2 700 mm se déclinent en habitacle tout aussi généreux en espace et, mieux, hospitalier par le bien-être qu’il offre aux occupants. Sur ce dernier chapitre, Renault n’aura à aucun moment lésiné sur les moyens pour aller chercher dans le mobilier du segment supérieur, faisant étalage d’un ingénieux mélange entre beaucoup de Megane III et un peu de Laguna. Des efforts ont également été consentis au profit du confort thermique, précisera le responsable du projet Fluence, Samir Cherfan, lors de la présentation du nouveau produit à la presse algérienne.

A l’aise à l’avant comme à l’arrière, les occupants de Fluence peuvent bénéficier également d’un coffre immense de 530 litres et donc tout indiqué pour les voyages en famille.

Du confort à profusion donc dans cet habitacle de Fluence et qui se prolonge au volant de la voiture à travers une disposition des commandes travaillées de manière à mettre le conducteur à l’aise.

Sur route, notre véhicule, qui est construit sur la plate-forme de Megane III, ne manque pas non plus de satisfaire par un comportement digne de la réputation que lui recherchent ses concepteurs en lui donnant une âme internationale sans le destituer de son généreux cœur Renault. Dans ce sens, nous avons pu apprécier la suspension recalibrée en conséquence pour les routes accidentées (à l’image de l’Algérie), les mouvements de caisse maîtrisables, la direction à assistance variable procurant un plaisir fait de douceur et de précision, la commande de boîte progressive ou encore la bonne insonorisation. En fait, tout semble avoir été étudié pour que la «classe supérieure» ne soit pas limitée à être appréciée aux seules offres des lignes du véhicule et de son habitacle.

Côté motorisations, Renault Algérie propose le 1.5 dCi de 85 Ch et 105 Ch, le premier étant couplé à une boîte de vitesses manuelle à 5 rapport contre 6 pour le second. En essence, Fluence est commercialisée avec le moteur 1.6 16 v de 110 Ch (BVM 5 rapports). Nous y reviendrons avec un essai détaillé de Fluence.

L. I

Finitions et tarifs

Expression : 1.6 ess 110ch : 1 479 000 DA - 1.5 dCI 85 ch : 1 549 000 DA (double airbag frontal, climatisation manuelle, lève-vitres électriques avant-arrière, ordinateur de bord, volant réglable en hauteur, direction assistée variable électrique, ABS, AFU, rétroviseurs électriques, verrouillage centralisé…)

Dynamique : 1.6 ess 110 ch : 1 577 000 DA - 1.5 dCI 105 ch : 1 739 000 DA (+ airbags latéraux, jantes alu. 16", climatisation auto bi-zone, allumage automatique des feux et des essuie-glaces, cartes Renault main-libre, Pack look, volant gainé croûte de cuir...)

Privilège : 1.5 dCI de 105 ch : 1 842 000 DA (+ système audio 3D by Arkamys, aide au parking arrière, ESP, système Bluetooth...)

                                                              

Vos commentaires :


 Ajouter un commentaire 
Votre nom:
Votre adresse email:
Commentaires ajoutés:
 
This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
 
Les commentaires doivent être civils et de bon goût, et ne doivent pas être malicieux ni offensants. Veuillez noter que les commentaires publiés ne reflètent que l'opinion de leurs auteurs.
Lire dans la même rubrique : Renault
 

> GMI : maintenance gratuite pour l’achat d’un Hyundai Mighty
> Citroën Algérie : le forfait vidange à 4 690 DA
> Sovac : 100 000 DA de remise sur la Golf Carat
> Peugeot Algérie : Bilan Hiver gratuit dans tout le réseau
> Renault Algérie : Portes ouvertes Carosserie
> GMI lance la campagne « Fleet Before Service »
> Diamal : révisions gratuites pendant une année ou 100 000 km sur le Fuso FJ

Exprimez-vous

Selon vous, la prolifération des revendeurs de véhicules neufs en Algérie est encouragée par l’attitude des :

Point de vue

Par Lyès Ibalitène

La faucheuse a encore sévi lourdement sur nos routes. Sans pitié. Cinq personnes, issues de la même famille, ont trouvé la mort lundi dans un accident de la  circulation à M’Sila. Cinq autres Algériens ...
Accueil | Présentation | Actualité | Essais | Interviews | Salons | Focus | Statistiques | Prix du neuf | Site map | contact