ESSAIS
Peugeot 301 restylée
Cure de jouvence
Dacia Sandero Stepway MIB
L’alternative
INTERVIEWS

Alain Sykora, DG de Luxury Motor Works (nouveau distributeur de BMW AG en Algérie)
« On vise l’excellence dans le service et la satisfaction clientèle »

FOCUS
Visite de l’usine Fuso en Inde
Le savoir-faire Daimler Dacia:
Le pari réussi du groupe Renault
Avec commentaire

24/01/2011
Usine Renault en Algérie: Nouvelle rencontre entre les parties en pourparlers le 20 février à Alger


Par Lyès Ibalitène

Annoncée pour la mi-janvier courant, la rencontre entre la partie algérienne et les représentants de Renault relative au projet d’une usine automobile en Algérie n’a finalement pas eu lieu. Un « empêchement » qui semble être justifié par les émeutes ayant secoué le pays au début du mois, imposant automatiquement un report de ce nouveau rendez-vous inscrit dans le cadre des réunions bilatérales entres les responsables chargés du dossier.
Du coup, le nouveau round des négociations pourrait bien avoir lieu lors de la visite que s’apprêterait à effectuer à Alger, en février prochain ( 20 - 21 ), Jean Pierre Raffarin, ancien Premier ministre français et sénateur chargé du suivi des relations économiques entre Paris et Alger.
Selon l’APS, qui cite une source diplomatique, cette nouvelle visite à Alger de Jean Pierre Raffarin constitue une seconde étape de sa mission entamée, faut-il le rappeler, le 24 novembre dernier et sanctionnée par une série de rencontres autour de différents dossiers avec les autorités algériennes. Parmi ces dossiers, le projet d’un de l’usine Renault en Algérie, évoqué alors par l’ex-premier ministre français et le ministre algérien de l'Industrie et de la Promotion de l'investissement, Mohamed Benmeradi.  M. Raffarin avait affirmé que « le dossier avance bien», qu’ « il y a eu des contacts importants » et que « Renault a redimensionné son projet et redéfini un certain nombre de caractéristiques ».

Vos commentaires :


Unable to save captcha-image.