p

 

Avec commentaire

Actualité

01/05/2017
Sidi Said appelle à soutenir l’industrie mécanique à Tiaret

Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said a appelé, lundi à Tiaret, à soutenir l’industrie mécanique dans cette wilaya par une main-d’œuvre qualifiée.

Intervenant lors d’une visite du complexe de carrosseries industrielles de la SNVI d’Ain Bouchekif, en compagnie du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, à l’occasion de la célébration officielle de la fête internationale des travailleurs, abritée cette année par la wilaya de Tiaret, Abdelmadjid Sidi Said a estimé que les investissements dans le domaine des industries mécaniques doivent être soutenus par une main-d’œuvre qualifiée dans ce domaine afin d’assurer la qualité.

Il a insisté sur la nécessité de stabiliser la vocation de la wilaya de Tiaret liée à l’industrie mécanique, promettant aux travailleurs du complexe de porter à haut niveau leurs doléances concernant l’autonomie de leur unité.

Les travailleurs ont fait part, dans leurs interventions à cette occasion, des problèmes de gestion que rencontre leur unité, faute d’autonomie financière.

Un exposé sur le complexe de carrosseries industrielles d’Ain Bouchekif relevant de la SNVI a été présenté, lors de cette visite, ainsi que des modèles de véhicules fabriqués localement.

La délégation a visité les ateliers de production et a suivi un exposé sur les zones industrielles de Zaaroura et d’Ain Bouchekif.

L’unité des carrosseries industrielles d’Aïn Bouchekif a bénéficié, l’année dernière, d’une subvention d’un milliard de dinars au titre de l’investissement pour la période 2016-2018, a-t-on appris de ses responsables qui ont souligné que ce montant s’inscrit dans le cadre du plan de développement de la SNVI.

L’usine a élaboré un programme de production de 1.268 véhicules pour l’année 2017 avec la signature de contrats avec des clients privés et publics permettant de réaliser cette année un chiffre d’affaires de 558 millions DA, dans le cadre de la diversification de sa gamme de produits et de l’élargissement de l’investissement.

La direction technique chargée de développer les produits a lancé une étude pour définir les différentes gammes prisées sur le marché national.

L’unité d’Aïn Bouchekif a lancé sa production en 1982 avec un effectif de 243 travailleurs et d’une capacité productive de 8.940 véhicules dont 6.960 portés et 1.980 tractés, rappelle-t-on.

APS


Vos commentaires :


 Ajouter un commentaire 
Votre nom:
Votre adresse email:
Commentaires ajoutés:
 
This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
 
Les commentaires doivent être civils et de bon goût, et ne doivent pas être malicieux ni offensants. Veuillez noter que les commentaires publiés ne reflètent que l'opinion de leurs auteurs.

Lire dans la même rubrique :

13/12/2017:
13/12/2017:
11/12/2017:
10/12/2017:
10/12/2017:
10/12/2017:
08/12/2017:
06/12/2017:
05/12/2017:
04/12/2017:
03/12/2017:
03/12/2017:
29/11/2017:
27/11/2017:
27/11/2017:

Exprimez-vous

Selon vous, la prolifération des revendeurs de véhicules neufs en Algérie est encouragée par l’attitude des :


AUDI
BMW
CHERY
CHEVROLET
CITROEN
DACIA
DAIHATSU
FIAT
FORD
HYUNDAI
ISUZU
KIA
MAHINDRA
MAZDA
MERCEDES
MITSUBISHI
NISSAN
OPEL
PEUGEOT
RENAULT
SEAT
SKODA
SSANGYANG
SUZUKI
TOYOTA
VOLKSWAGEN
VOLVO TRUCKS
ZOTYE
Accueil | Présentation | Actualité | Essais | Interviews | Salons | Focus | Statistiques | Prix du neuf | Site map | contact