Avec commentaire

Actualité

25/04/2017
Usine Iveco de Bouira: report de la pose de la première pierre



La pose de la première pierre du projet de l’usine de montage de véhicules du groupe Ival, prévue dans la matinée à Oued El-Bardi (sud de la ville de Bouira), a été reportée à une date ultérieure, a indiqué mardi le directeur général du groupe, Sofiane Benamra, lors d’un point de presse tenu en marge de la visite du président du Forum des chefs d’entreprise (FCE), Ali Haddad.

"Hier nous étions avec le wali de Bouira Mouloud Chérifi au niveau de la nouvelle zone industrielle de Sidi Khaled, où se déroulaient les préparatifs de la pose de la première pierre du projet prévue mardi. Mais cela n’a pas eu lieu et l'opération de lancement des travaux a été reportée à une date ultérieure", a expliqué M. Benamra à la presse sans donner les raisons de ce report.

Le président du FCE, qui a inspecté le site devant abriter ce projet, a souligné qu’il s’agissait d’une "importante opération que nous souhaitons élargir dans notre pays. Elle est importante surtout avec le taux d’intégration qui est de 35 % dès le démarrage du projet, alors que dans le cahier des charges du ministère de tutelle, le taux exigé est de 40 % après cinq ans de production", a expliqué M. Haddad.

Le projet revêt de l’importance parce qu’avec ce taux d’intégration, il nous permettra de réduire le transfert de la devise, ainsi qu’une réduction de 7 à 10 % des coûts de production, a souligné le patron du FCE, tout en espérant que ce taux d’intégration de 35% soit augmenté jusqu’à 55 ou 60 % dans quatre ou cinq ans de production. "Avec cela, nous aurons fait un grand pas dans l’industrie automobile, a noté le même responsable.

Selon les détails fournis sur place, ce projet devra être réalisé dans un délai de 36 mois, à savoir qu'il sera opérationnel d’ici à 2020 et pour une enveloppe financière de 3,4 milliards de dinars. A propos de cette date jugée lointaine, M. Haddad a souligné qu’il n’est pas facile de réaliser une usine de construction et de montage de véhicule en des temps courts, cela nécessite toujours des délais.

Dans son investissement qui sera réalisé en partenariat avec le constructeur italien Iveco, le groupe Ival compte utiliser la technique appelée CKD (complète Knock Down) portant utilisation de 65 % des éléments en provenance de la société mère qui est Iveco, a expliqué, de son côté, le Président-directeur général du groupe Ival, Mohamed Bairi, qui accompagnait le président du FCE.

Par la suite, et avec les formations dont nous ambitionnons de faire dans le futur avec le secteur de la formation professionnelle et la formation continue, ajouté à cela l’implication des sous-traitants, la pièce importée pourra être fabriquée au niveau local après quelques années de production, a précisé M. Bairi.

Une fois opérationnel, cet investissement, qui devra être construit sur un terrain de 34 000 M2, pourra générer 750 emplois directs, a fait savoir le PDG du groupe Ival.


Vos commentaires :


 Ajouter un commentaire 
Votre nom:
Votre adresse email:
Commentaires ajoutés:
 
This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
 
Les commentaires doivent être civils et de bon goût, et ne doivent pas être malicieux ni offensants. Veuillez noter que les commentaires publiés ne reflètent que l'opinion de leurs auteurs.

Lire dans la même rubrique :

22/08/2017:
19/08/2017:
11/08/2017:
08/08/2017:
31/07/2017:
31/07/2017:
31/07/2017:
31/07/2017:
30/07/2017:
27/07/2017:
26/07/2017:
25/07/2017:
25/07/2017:
20/07/2017:
19/07/2017:

Exprimez-vous

Selon vous, la prolifération des revendeurs de véhicules neufs en Algérie est encouragée par l’attitude des :


AUDI
BMW
CHERY
CHEVROLET
CITROEN
DACIA
DAIHATSU
FIAT
FORD
HYUNDAI
ISUZU
KIA
MAHINDRA
MAZDA
MERCEDES
MITSUBISHI
NISSAN
OPEL
PEUGEOT
RENAULT
SEAT
SKODA
SSANGYANG
SUZUKI
TOYOTA
VOLKSWAGEN
VOLVO TRUCKS
ZOTYE
Accueil | Présentation | Actualité | Essais | Interviews | Salons | Focus | Statistiques | Prix du neuf | Site map | contact