ESSAIS
Peugeot 301 restylée
Cure de jouvence
Dacia Sandero Stepway MIB
L’alternative
INTERVIEWS

Alain Sykora, DG de Luxury Motor Works (nouveau distributeur de BMW AG en Algérie)
« On vise l’excellence dans le service et la satisfaction clientèle »

FOCUS
Visite de l’usine Fuso en Inde
Le savoir-faire Daimler Dacia:
Le pari réussi du groupe Renault
Avec commentaire

23/03/2017
Seat réalise les meilleurs résultats financiers de son histoire


Seat a obtenu en 2016 les meilleurs résultats financiers de son histoire.  La marque progresse vers une rentabilité durable et conclu l’année avec un bénéfice opérationnel de 143 millions d’euros (2015 : -7 millions d’euros), et un bénéfice net et avant amortissements de 232 millions d’euros (2015 : 6 millions d’euros). SEAT a clôt l’année avec des indicateurs dans le vert pour la première fois depuis 2007, réalisant ainsi le bénéfice d’exploitation le plus élevé de son histoire.

Le bénéfice net de SEAT est passé à 903 millions d’euros suite aux amortissements dues à la vente de la filiale VW Finance, S.A. à Volkswagen AG. Cette opération, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie de réorganisation des filiales financières du Groupe Volkswagen au sein d’une seule société, a permis à SEAT de réaliser une plus-value de 671 millions d’euros. Cette vente permet à la marque d’améliorer sa situation financière après avoir affecté 590 millions d’euros pour compenser les pertes des années précédentes.

« De meilleurs niveaux de ventes, un meilleur mix et une meilleure optimisation des coûts nous mène à plus de profit. En tant qu’équipe nous sommes très fiers de notre bénéfice opérationnel de 143 millions d’euros », a souligné le Président de SEAT, Luca de Meo, à Barcelone lors de la présentation des résultats financiers de 2016. « SEAT est devenue une société solide qui a clairement évolué du stade du rétablissement à une phase de consolidation. SEAT se prépare maintenant pour son développement et sa croissance » a expliqué Luca de Meo. D’autre part, il a ajouté que « 2017 est une année spéciale pour SEAT. L’IBIZA et l’ARONA vont accélérer ce processus. Nous sommes prêts à passer à la vitesse supérieure. »

Pour 2016, le chiffre d’affaires de SEAT s’élève à 8,597 millions d’euros, en hausse de 3,2% par rapport à l’année précédente, et il s’agit aussi du chiffre d’affaires le plus élevé de son histoire. Les forces motrices derrières ce chiffre sont la hausse des ventes et un meilleur mix des véhicules, comme démontré par le succès commercial de l’ATECA, de la LEON et de l’ALHAMBRA, trois modèles avec une marge sur coûts variables plus élevée. Une autre contribution positive a été apportée par l’intégration du Centre Technique SEAT (CTS) dans la société mère, une opération qui permet une réponse plus efficace aux challenges technologique de demain, ainsi que la hausse de l’activité de SEAT Componentes, qui fabriquera toutes les nouvelles boîtes de vitesse MQ281 du Groupe Volkswagen en 2019. En 2016, SEAT a exporté 82,4% de sa production et s’est établi comme la première entreprise exportatrice espagnole, avec 2,8% du chiffre total du pays.

Le lancement des ventes de l’ATECA, le premier SUV de SEAT, combiné aux résultats exceptionnels des ventes de la LEON et de l’ALHAMBRA depuis leur lancement, ont conduit SEAT à la hausse de ses ventes pour la quatrième année consécutive (408 700 véhicules ; une augmentation de 30% sur ces quatre dernières années) et à son meilleur résultat financier depuis 2007. Avec plus de 150 000 unités vendues en 2016, l’IBIZA a contribué à stimuler les livraisons, cela combiné à la croissance de la marque en Allemagne (+2,5%), Pologne (+22,1%), Turquie (+41,5%) ou l’Autriche (+12,9%).

La plus grande offensive produit dans l’histoire de SEAT, avec quatre nouveaux modèles de 2016 à 2017, a permis d’enregistrer un chiffre record du total des investissements et dépenses en R&D. SEAT a dépensé 47% de plus pour ces modèles, atteignant 862 millions d’euros, 276 millions de plus que 2015, afin de répondre, parmi d’autres priorités, à l’utilisation de la nouvelle plateforme MQB A0, dont SEAT sera le premier du Groupe Volkswagen à s’en servir pour la production de la cinquième génération d’IBIZA. Ce montant représente 10% du chiffre d’affaires de la marque. Depuis 2012, SEAT a investi 3 milliards d’euros en R&D, équipements et installations.

Vos commentaires :


Unable to save captcha-image.