Avec commentaire

Statistiques

20/01/2016
Importations de véhicules : baisse de près de 45% de la facture

La facture des importations des véhicules s'est chiffrée à 3,14 milliards de dollars (mds usd) en 2015, contre 5,7 mds usd en 2014, soit une baisse de 44,91%, a appris l'APS auprès des Douanes.

Le nombre des véhicules importés a également connu une importante baisse en s'établissant à 265.523 unités contre 417.913 unités importées en 2014, en recul de 36,46%, précise le Centre national des statistiques des Douanes (Cnis).

La majorité des importations, opérées par une quarantaine de concessionnaires exerçant sur le marché national, a enregistré une tendance baissière, en particulier celles européennes, notamment françaises et allemandes, qui ont connu une baisse en valeur et en nombre, dépassant parfois les 90%.

Certaines importations de véhicules par des concessionnaires de marques chinoises ont, par contre, enregistré des hausses notables entre les deux périodes de comparaison, allant jusqu'à une augmentation de 145% en valeur et de 156% en volume, même si la facture et la quantité importée sont largement inférieures par rapport à celles des voitures européennes.

A rappeler qu'afin de plafonner ces importations, qui dépassent largement les besoins du marché national, le régime des licences d'importation a été introduit pour les véhicules. Ainsi, le contingent des véhicules importés a été fixé à 152.000 unités sur l'année 2016. Ce contingent concerne les véhicules automobiles pour le transport de dix personnes ou plus (chauffeur inclus), les véhicules de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport des personnes (y compris les voitures de type "break" et les voitures de course) et les véhicules automobiles pour le transport de marchandises.

Les engins tels que les camions et tracteurs que des gens importent pour le propre fonctionnement de leur entreprise, ne sont cependant pas concernés par le dispositif des licences.

En plus, aucun opérateur n'aura le droit d'importer plus de 30% des contingents globaux fixés. L'avis d'ouverture de ces contingents s'étale entre le 14 janvier et le 3 février 2016.

La baisse des importations des véhicules, amorcée dès 2014, est engendrée par des décisions prises par le gouvernement pour mettre fin à l'emballement des importations et assainir le marché de l'automobile qui était caractérisé par de profonds dysfonctionnements et des pratiques illégales.

Le marché des importations des véhicules est régi, depuis avril 2015, par un nouveau cahier des charges relatif aux conditions et modalités d’exercice de l'activité des concessionnaires de véhicules neufs.

APS

Vos commentaires :


 Ajouter un commentaire 
Votre nom:
Votre adresse email:
Commentaires ajoutés:
 
This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
 
Les commentaires doivent être civils et de bon goût, et ne doivent pas être malicieux ni offensants. Veuillez noter que les commentaires publiés ne reflètent que l'opinion de leurs auteurs.
Lire dans la même rubrique : Statistiques

Exprimez-vous

Selon vous, la prolifération des revendeurs de véhicules neufs en Algérie est encouragée par l’attitude des :


AUDI
BMW
CHERY
CHEVROLET
CITROEN
DACIA
DAIHATSU
FIAT
FORD
HYUNDAI
ISUZU
KIA
MAHINDRA
MAZDA
MERCEDES
MITSUBISHI
NISSAN
OPEL
PEUGEOT
RENAULT
SEAT
SKODA
SSANGYANG
SUZUKI
TOYOTA
VOLKSWAGEN
VOLVO TRUCKS
ZOTYE
Accueil | Présentation | Actualité | Essais | Interviews | Salons | Focus | Statistiques | Prix du neuf | Site map | contact