ESSAIS
Peugeot 301 restylée
Cure de jouvence
Dacia Sandero Stepway MIB
L’alternative
INTERVIEWS

Alain Sykora, DG de Luxury Motor Works (nouveau distributeur de BMW AG en Algérie)
« On vise l’excellence dans le service et la satisfaction clientèle »

FOCUS
Visite de l’usine Fuso en Inde
Le savoir-faire Daimler Dacia:
Le pari réussi du groupe Renault
Avec commentaire

23/07/2010
Sofiane Touaïbia, directeur marketing chez Saida Citroën
«Nous comptons nous redéployer dans tous les segments»

Propos recueillis par Lyès Ibalitène

Comme il fallait s’y attendre, le premier semestre 2010 aura été la véritable étape test pour les capacités des concessionnaires à réagir face aux mesures introduites par le gouvernement en 2009. Qu’en est-il réellement pour Saida Citroën?

Il serait intéressant de revenir un peu en arrière pour rappeler que nous avions réalisé un très bon mois d’octobre 2009 sous l’effet d’une participation très bien orchestrée au Salon de l’automobile d’Alger. Par la suite, le marché a subi un effet creux de la vague que nous n’étions pas les seuls à ressentir. Comme tous les autres concessionnaires, nous avons subi un phénomène de récession qui s’est accentué durant le premier trimestre 2010, une période très difficile pour les ventes. Mais, Dieu merci, nos volumes ont pu reprendre durant le second trimestre grâce aux effets très bénéfiques du plan de communication que nous avons mis en place et grâce aussi au recentrage de nos produits. Nous avons pu redémarrer en avril et les mois de mai et juin ont été très bons.

Aujourd’hui, il est question pour nous d’oeuvrer de sorte à maintenir le cap durant le Ramadhan et le mois de septembre, connus pour être des périodes très difficiles et intimement liées à la rentrée sociale.

On n’a pas trop besoin d’analyser le bilan de Saida Citroën pour constater que la famille Berlingo domine fortement vos volumes de ventes. Vous n’auriez pas souhaité que cette domination revienne plutôt à un autre modèle de type berline ?

Nous sommes très satisfaits de la famille Berlingo. Il faudrait peut être préciser que nous avons l’ancien Berlingo qui continue à maintenir la cadence, alors que le nouveau Berlingo se distingue, de son côté, par sa finition premium dont les chiffres de ventes sont très très encourageants.

Dans les autres segments, nous avons une C4 qui est très bien positionnée, mais qui affronte de nouvelles arrivées sur le marché, comme la Megane et la 308, pour ne citer que les marques françaises. L’actuelle génération de la C4 étant en fin de vie, il est tout à fait logique que ce modèle ne puisse pas répondre à nos ambitions de faire mieux sur ce segment. L’arrivée de la nouvelle C4 chez Saida Citroën en 2011 va certainement faire évoluer la donne en notre faveur. Nous attendons la même chose dans le segment des citadines après le lancement cet été de la nouvelle C3. Nous sommes conscients du déficit que nous avons dans le segment des berlines et dans celui des citadines, mais nous sommes également convaincus qu’avec le lancement récent de la nouvelle C3 et l’arrivée de la nouvelle C4, nous allons pouvoir remédier à cette situation.

Justement, quelques jours avant son lancement officiel, la nouvelle C3 avait été exposée à la Foire internationale d’Alger. Quel a été l’impact de ce premier bain de foule pour cette voiture ?

La nouvelle C3 est un véhicule qui étonne. Nous avons remarqué que les gens étaient agréablement surpris aussi bien par la qualité du produit que par ses prix. La nouvelle C3 a cette particularité de casser les préjugés qui veulent que le produit Citroën se distingue par des prix hors de portée. Même dans notre stratégie de communication, nous avons insisté sur cet aspect en faisant comprendre que la C3 démarre à un prix très concurrentiel. Nous sommes très confiants pour ce véhicule, et c’est grâce à la C3 que nous allons pouvoir effectuer notre retour dans le segment B, en attendant de revenir dans le segment M avec la nouvelle C4. Nous comptons nous redéployer dans tous les segments entre 2010 et 2012

Mais vous conviendriez que ce redéploiement passe, avant toute priorité, par un réseau en conséquence. Sauf que sur ce registre précis, nous avons l’impression que les choses n’évoluent pas réellement tel qu'il était prévu, notamment pour le premier semestre 2010 durant lequel plusieurs inaugurations de sites devaient être effectuées par Saida Citroën...

Oui, vous avez raison, on ne peut rien réussir sans réseau bien structuré et performant. C’est vrai que nous avions annoncé plusieurs inaugurations pour le premier semestre de l’année en cours, mais nos prévisions, ambitieuses, n’ont pu malheureusement être atteintes. On ne peut pas toujours réaliser pleinement ses prévisions. Mais je vous rassure, nous avons une équipe de développement qui est toujours à la recherche de nouveaux points de vente. Nous voulons conquérir l’ensemble du territoire national. Nous voulons être présents au moins sur la bande nord et dans les grandes villes, comme Oran et Annaba. Nous avons également entamé un projet en interne avec les agents qui travaillent déjà avec Saida Citroën. Ces derniers seront mis à niveau de la nouvelle charte graphique de Citroën. Ils sont en train de faire un effort remarquable après avoir compris que le fait d’investir dans leurs propres affaires a eu l’effet de doubler la fréquentation de leurs showrooms. Nous espérons que leurs ventes vont suivre et doubler à leur tour.

Faut-il comprendre que le second semestre sera chargé pour votre entreprise?

Pour le second semestre, nous avons un plan de travail orienté vers plusieurs axes. Nous avons le lancement de la DS3. Comme vous le savez, la DS3 est un produit spécifique qui doit jouir d’un lancement tout aussi spécifique et digne de la ligne DS qui est appelée à être étoffée par la DS4 et la DS5. Nous avons également le lancement de notre agent d’Oran qui est prévu pour septembre. Il s’agit de l’ancien site de la marque récupéré par M. Siad, qui n’est plus à présenter dans le monde automobile en Algérie.

Durant la seconde partie de l’année, nous comptons aussi rattraper le retard  en matière de développement du réseau. Et, toujours dans le même plan de travail, nous comptons préparer l’année 2011 en nous attaquant à plusieurs chantiers dont notamment le Salon de l’automobile d’Alger. Ce rendez-vous devrait nous permettre de récupérer encore davantage en valeur ajoutée avec la nouvelle C3, sachant que ce modèle aura atteint l’âge de la maturité sur le marché algérien en mars prochain. Le salon d’Alger sera aussi l’occasion de présenter la C4 et de faire connaître, à l’occasion, la DS3 au grand public.

En fait, après s’être distinguée durant le salon 2009 à travers un grand show réservé à la nouvelle C3, Saida Citroën, Saida Citroën veut faire mieux pour le prochain salon avec un show dédié à l’ensemble de la gamme.

Mais avant le salon de l’automobile d’Alger en mars 2011, il ya le Salon de l’utilitaire en octobre 2010…

Effectivement, il ya ce rendez-vous auquel nous allons prendre part, même si les prix de la Safex ont considérablement augmenté cette année. Ils ont carrément doublé et cela occasionne un coût supplémentaire qui n’était pas prévu dans le budget marketing de Saida Citroën pour l’année 2010

 

 

 

 

 

 

Vos commentaires :


 Ajouter un commentaire 
Votre nom:
Votre adresse email:
Commentaires ajoutés:
 
This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
 
Les commentaires doivent être civils et de bon goût, et ne doivent pas être malicieux ni offensants. Veuillez noter que les commentaires publiés ne reflètent que l'opinion de leurs auteurs.
Lire dans la même rubrique : Interviews
 

> Renault Algérie : 120 000 DA de remise sur la Clio GT Line
> Citroën Algérie : des forfaits vidange à partir de 3 700 DA
> Ival/Iveco: remise de 25% sur la filtration et la vidange
> GMI : maintenance gratuite pour l’achat d’un Hyundai Mighty
> Citroën Algérie : le forfait vidange à 4 690 DA
> Sovac : 100 000 DA de remise sur la Golf Carat
> Peugeot Algérie : Bilan Hiver gratuit dans tout le réseau

Exprimez-vous

Selon vous, la prolifération des revendeurs de véhicules neufs en Algérie est encouragée par l’attitude des :

Point de vue

Par Lyès Ibalitène

La faucheuse a encore sévi lourdement sur nos routes. Sans pitié. Cinq personnes, issues de la même famille, ont trouvé la mort lundi dans un accident de la  circulation à M’Sila. Cinq autres Algériens ...
Accueil | Présentation | Actualité | Essais | Interviews | Salons | Focus | Statistiques | Prix du neuf | Site map | contact