ESSAIS
Peugeot 301 restylée
Cure de jouvence
Dacia Sandero Stepway MIB
L’alternative
INTERVIEWS

Alain Sykora, DG de Luxury Motor Works (nouveau distributeur de BMW AG en Algérie)
« On vise l’excellence dans le service et la satisfaction clientèle »

FOCUS
Visite de l’usine Fuso en Inde
Le savoir-faire Daimler Dacia:
Le pari réussi du groupe Renault
Avec commentaire

18/02/2013
Kia Sorento facelift
La carte de l'actualisation


Par Lyès Ibalitène

On le sait depuis toujours, le Sorento n’a jamais été n’importe quelle voiture dans la gamme KIA. C’est plutôt un modèle qui a énormément contribué à la stratégie outre-mer du Sud coréen à se débarrasser de l’étiquette « constructeur de petites voitures ». Mieux, le Sorento aura, depuis son avènement en 2002, permis à Kia d’emprunter le raccourci idéal pour s’imposer chez les segments des SUV (Sport Utility Vehicle) et 4x4 de loisir, après y avoir apporté un vent de fraîcheur. Faut-il rappeler dans ce sens que la première génération du Sorento a été vendue à 900 000 exemplaires dans le monde, entre 2002 et 2009, alors que la seconde génération du même modèle a atteint les 620 000 unités avant de subir un facelift, en 2012, c'est-à-dire trois années seulement après son arrivée sur le marché. Lequel facelift s’inscrit dans une dynamique de conquête internationale et d’ascension commerciale ininterrompue.

Révélé lors du dernier Mondial de l’automobile, le Sorento facelifté est arrivé chez Kia Motors Algérie quelques semaines après le rendez-vous parisien (décembre), soit en pleine phase de son lancement commercial à l’international. Il s’est ainsi joint à une gamme en pleine phase de mise à jour, en attendant l’arrivée d’autres nouveautés en cette année 2013.

Pas besoin d'une révolution

Les volumes de vente à l’actif de la seconde génération du Sorento ont tout d’un succès. 620 000 exemplaires écoulés en 3 années c’est mathématiquement plus, et mieux, que 900 000 exemplaires en 7 années pour la première génération de ce SUV. Cela veut dire aussi que la succession a été parfaite, que le Sorento 2 a été une réussite pour Kia et que son style n’avait pas besoin d’une révolution pour renforcer davantage les atouts du constructeur sud coréen dans un segment en vogue. D’où peut-être ce facelift porteur d’améliorations qui ne remettent pas en cause ce même style mais qui jouent plutôt la carte de l’actualisation. Du coup, les changements s’articulent plus autour d('un effet de style qu’autour du style lui-même, avec des faces avant et arrière qui accueillent de nouveaux pare-chocs plus massifs et mis en évidences par des feux antibrouillard étirés verticalement en lieu et place des anciens qui avaient la forme ronde. Notez aussi une nouvelle calandre et des phares avec feux qui adoptent la technologie LED. Le changement est à déceler aussi sur le hayon qui abandonne ses gros blocs de feux carré au profit d’une forme horizontale qui rappelle les frères et sœurs Sportage, Venga et autre Cee’d.

Plus de confort

L’habitacle du Sorento facelift a été revisité par Kia et voit son ambiance gagner en bien-être grâce à des matériaux de qualité rehaussée et des équipements de confort. Chez Kia Motors Algérie, ce bien être se consomme dans la finition Premium, l’unique offre contre deux (Luxe et Premium) avant le facelift.

Habillé de cuir, le Sorento Premium vous met d’emblée dans un cadre raffiné, avant de mettre à votre disposition une série d’équipements à agrémenter votre vie à bord. Climatisation automatique bi-zone, ordinateur de bord multifonctions avec écran LCD 7’’, bluetooth,, accoudoir central avant et arrière avec porte-goblets, radio-changeur 6cd RDS/MP3 + AUX, USB+ 4 hp et 2 tweeters, commande audio au volant ou encore éclairage d’ambiance avec lumière progressive pour le confort, alors que pour la sécurité, vous pouvez compter sur la triplette ABS-ESP-EBD, le régulateur de vitesse, les projecteurs directionnels ainsi que sur le contrôle de freinage à l’ascension et à la descente.

Tous ces équipements versés au service du confort et de la sécurité se laissent agréablement escorter par un véhicule à la tenue de route rassurante et bien porté par son bloc éprouvé 2.2 CRDI ( 4 cylindres, 16 soupapes) de 197 ch avec un couple maxi de 425 Nm ( entre 1800 et 2500 tr/mn) associé à une boîte manuelle à 6 rapports qui s’est montrée à la hauteur lors de notre essai, notamment en terrain rocailleux et mouillé où le mode 4x4 de notre véhicule a transformé le défi en partie de plaisir.

Vos commentaires :


 Ajouter un commentaire 
Votre nom:
Votre adresse email:
Commentaires ajoutés:
 
This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
 
Les commentaires doivent être civils et de bon goût, et ne doivent pas être malicieux ni offensants. Veuillez noter que les commentaires publiés ne reflètent que l'opinion de leurs auteurs.
Lire dans la même rubrique : Essais
 

> Renault Algérie : 120 000 DA de remise sur la Clio GT Line
> Citroën Algérie : des forfaits vidange à partir de 3 700 DA
> Ival/Iveco: remise de 25% sur la filtration et la vidange
> GMI : maintenance gratuite pour l’achat d’un Hyundai Mighty
> Citroën Algérie : le forfait vidange à 4 690 DA
> Sovac : 100 000 DA de remise sur la Golf Carat
> Peugeot Algérie : Bilan Hiver gratuit dans tout le réseau

Exprimez-vous

Selon vous, la prolifération des revendeurs de véhicules neufs en Algérie est encouragée par l’attitude des :

Point de vue

Par Lyès Ibalitène

La faucheuse a encore sévi lourdement sur nos routes. Sans pitié. Cinq personnes, issues de la même famille, ont trouvé la mort lundi dans un accident de la  circulation à M’Sila. Cinq autres Algériens ...
Accueil | Présentation | Actualité | Essais | Interviews | Salons | Focus | Statistiques | Prix du neuf | Site map | contact