Avec commentaire

Focus

06/02/2013
Naftal
Les carburants propres pour réduire le recours au gasoil



La Société nationale de commercialisation et de distribution des produits pétroliers (Naftal) a engagé plusieurs actions visant à promouvoir l’utilisation des carburants propres, notamment le GPL et le GNC et réduire la consommation de gasoil dans le secteur des transports.
Ces actions portent sur le développement du GPL (gaz de pétrole liquéfié) et du GNC (gaz naturel comprimé) comme carburants ainsi que l’élargissement du réseau national de stations-services offrant aux utilisateurs ces carburants alternatifs, a indiqué mardi à l’APS le PDG de Naftal, Said Akretche.

Ainsi, il existe actuellement plus d’un millier de points de vente de GPL carburant répartis sur le réseau national de stations-services gérées par Naftal, avec un rayon moyen entre stations de moins de 50 km dans le nord et moins de 100 km dans le sud ainsi qu’une capacité globale de plus de 16.000 mètres cubes.

De même, Naftal s’est lancé dans un nouveau programme portant sur la mise en place de points de vente exclusivement dédiés au GPL-C. Un premier point situé à Ain Sefra dans la wilaya de Nâama est déjà opérationnel, a affirmé M. Akretche, ajoutant que d’autres espaces similaires sont en cours de réalisation dans les différentes régions du pays.

Naftal encourage les gérants privés de stations-services pour commercialiser le GPL-C au niveau de leurs stations particulièrement à travers la prise en charge par cette société des travaux de montage d’équipements et d’installations de distribution de ce carburant et le partage de bénéfices entre les deux parties, a-t-il précisé.

Actuellement, Naftal, filiale de Sonatrach, dispose d’environ 200 ateliers et centres de conversion de véhicules en GPL-C, alors que le parc de véhicules roulant en GPL-C compte près de 250.000 engins pour une consommation annuelle moyenne de quelque 350.000 tonnes métriques.

S’agissant, en outre, de l’encouragement de l’utilisation du GNC par les engins de transports en commun, Naftal vient de lancer des actions pilotes ciblant les espaces urbains. Il s’agit, entre autres, de l’installation de deux centres de remplissage au niveau de la station Sissane à Rouïba (est d’Alger) et à l’aéroport international d’Alger.

Une troisième station de remplissage est en cours de réalisation au niveau du parc de l’ETUSA (Etablissement de transport urbain et suburbain d’Alger) à la place du 1er mai (Alger) parallèlement à la conversion d’une centaine de bus de cette entreprise, selon M. Akretche.

Dans le même sens, un autre projet pilote est en cours de mise en œuvre par des cadres de Naftal et porte sur la construction, au niveau de sites de l’entreprise, de centres de conversion de camions en GNC.

L’utilisation du GPL comme carburant moteur est une technologie qui a fait ses preuves au niveau mondial depuis plus de 40 ans. Le parc de véhicules roulant au GPL-C, qui comprenait 7 millions d’unités en 2000, est passé à plus de 15 millions aujourd’hui avec un accroissement annuel de l’ordre de 1,5 million de véhicules, selon des chiffres récents.

En Algérie, l’introduction sur le marché du GPL-C dès le début des années 1980 a permis la maîtrise de cette technologie par les opérateurs nationaux et a notamment démontré que ce type de carburation ne représente aucune contrainte liée à la sécurité du fait qu’aucun incident notable n’a été enregistré depuis.

Par ailleurs, et sur le plan environnemental, tous les essais menés par les laboratoires spécialisés ont montré que le GPL-C est un carburant beaucoup plus écologique que l’essence et le gasoil.

Contrairement aux carburants classiques distribués actuellement en Algérie, la qualité environnementale du GPL-C lui permet d’être utilisé dans les moteurs de dernière génération répondant aux normes internationales de protection de l’environnement.

 

Vos commentaires :


Unable to save captcha-image.