ESSAIS
Peugeot 301 restylée
Cure de jouvence
Dacia Sandero Stepway MIB
L’alternative
INTERVIEWS

Alain Sykora, DG de Luxury Motor Works (nouveau distributeur de BMW AG en Algérie)
« On vise l’excellence dans le service et la satisfaction clientèle »

FOCUS
Visite de l’usine Fuso en Inde
Le savoir-faire Daimler Dacia:
Le pari réussi du groupe Renault
Avec commentaire

30/10/2012
Journée algéro-suédoise sur la sécurité routière : Volvo Trucks présente son projet « Zéro accident »


Par Lyès Ibalitène

Connu et reconnu pour son engagement au profit de la sécurité, dont il est d’ailleurs leader, Volvo Trucks poursuit sa lutte contre l’insécurité routière avec l’objectif d’une conduite sans accident. D’où le projet « Zéro accident » que le constructeur suédois bâtit chaque jour, sans se laisser décourager par les chiffres qui donnent 3 000 morts sur les routes quotidiennement. Et pour atteindre son « idéal », Volvo  Trucks part du constat que « le facteur humain joue un rôle décisif dans un 9 accidents sur 10 », soulignera M Lennart Pilskog, Directeur de sécurité chez Volvo Trucks, dans une communication présenté mardi à l’occasion de la journée algéro-sudéoise sur la sécurité routière, organisée par l’Ambassade de Suède et le Swedish Trade Council en collaboration avec le ministère des Transports (Centre National de Prévention et Sécurité Routières) et qui a vu l’intervention d’experts algériens et suédois dans le domaine de la sécurité routière.

Evoquant le service de Volvo Trucks dédié aux recherches sur les accidents, M. Pilskog dira que celui-ci existe depuis 1969 et qu’au fil des ans, les experts de Volvo ont étudié plus de 1 500 accidents qui ont permis de définir quatre domaines prioritaires pour « nous aider à réaliser notre vision « Zéro accident » le plus efficacement possible. Il citera les problèmes de la fatigue des conducteurs, le rôle de l’alcool dans les accidents, les conséquences de la vitesse pour la sécurité et le port de la ceinture de sécurité. Quatre paramètres qui ont donc un  lien direct avec le conducteur, ce qui incite Volvo à concentrer ses efforts sur le conducteur et à concevoir des camions en partant de la conviction que « la machine peur remplacer le conducteur dans certains situations ».
Dans cette logique, le constructeur suédois pousse la technologie vers la haute altitude et équipe ses camions de systèmes en conséquence, expliquera le directeur de la sécurité chez le constructeur suédois. Ainsi, en plus de la ceinture de  sécurité (dont il est l’inventeur depuis 1959), Volvo équipe tous ses camions en série d’avertisseurs d’oubli de port de ceinture. Sur le plan de la fatigue et de la distraction, Volvo a mis en place nombreux systèmes. Citons, entre autres, le régulateur d’allure et d’espacement ACC( régulateur de vitesse maintenant automatiquement une distance de sécurité adéquate avec le véhicule qui précède), le dispositif d’alerte conducteur DAS ( si le véhicule dévie de sa trajectoire, le conducteur en est averti via un signal sonore et un message…), ou encore le système d’assistance au maintien de la trajectoire LKS qui avertit le conducteur si le véhicule franchit des marquages au sol alors qu’aucun clignotant n’est enclenché.

Concernant le rôle de l’alcool dans les accidents, Volvo a été le premier constructeur, en 2005, à proposer d’installer en usine le système alcolock ( ethylootest) sur ses camions. Ce système empêche tout démarrage du moteur tant que le conducteur n’a pas passé un test d’alcoolémie négatif en soufflant dans l’embout de l’appareil.

 




Vos commentaires :


Unable to save captcha-image.