ESSAIS
Peugeot 301 restylée
Cure de jouvence
Dacia Sandero Stepway MIB
L’alternative
INTERVIEWS

Alain Sykora, DG de Luxury Motor Works (nouveau distributeur de BMW AG en Algérie)
« On vise l’excellence dans le service et la satisfaction clientèle »

FOCUS
Visite de l’usine Fuso en Inde
Le savoir-faire Daimler Dacia:
Le pari réussi du groupe Renault
Avec commentaire

23/03/2012
Le projet Renault en Algérie bute sur la question de sa rentabilité, affirme Benmeradi


Le projet d’implantation d’une usine Renault en Algérie bute sur la question de sa rentabilité et de la sous-traitance, à se fier aux déclarations du ministre de l’Industrie, de la PME et de la promotion des investissements. Lors de son passage ce jeudi sur les ondes de la radio nationales algérienne, Mohamed Benmeradi reconnait que le projet a pris du retard. Le ministre avait annoncé la signature d’un premier document d’entente avant fin 2011. « Ce retard a ses raisons objectives », a-t-il indiqué.
Selon lui, les discussions sur la sous-traitance ont pris beaucoup de temps « parce que si nous avions voulu une usine de montage ça aurait été plus facile ». « Notre ambition est de faire émerger une filière automobile en Algérie », a-t-il rappelé.
A ce titre, a-t-il précisé, les négociations sont très serrées sur la question de la rentabilité du projet. « Notre partenaire estime qu’il faut des niveaux de production plus élevé pour la rentabilité du projet pour pouvoir (aussi) réaliser les projets d’intégration verticale », a-t-il détaillé.

Le projet de l’implantation d’une usine Renault en Algérie est censé booster la création d’une industrie nationale de l’automobile. Le taux d’intégration de la production nationale dans ce projet sera, dans un premier temps de 30 % avant d’aller au bout de 5 années à 50 %.  Pas moins de 100 entreprises ont été identifiées pour être intégrées au projet dans le cadre de la sous-traitance.
Le niveau de production prévu est de 75.000 véhicules légers par an, dans un premier temps avant d’aller vers une moyenne de production de 150.000 véhicules/an.

«  Faire l’économie de déclarations »

Se refusant à tout commentaire sur les récentes déclarations du PDG de Renault, le ministre affirme travailler d’une manière sérieuse et rigoureuse sur ce dossier pour lequel il a l’espoir et la conviction de le voir aboutir. Carlos Ghosn, PDG de Renault faisait état d'un non aboutissement  des négociations entre l'Algérie et le constructeur Français.
« Les discussions sont en cours,  nous sommes extrêmement intéressés mais pour l'instant il n'y a pas d'aboutissement », avait-il déclaré  lors d'une conférence de presse, qui a suivi l'inauguration  de son usine à Tanger au Maroc en février dernier.
Estimant qu’il vaut mieux faire l’économie de déclarations qui peuvent nuire à l’aboutissement du projet, le ministre assure : « C’est un projet qui est toujours en discussion qui continue d’avancer ». Pour étayer son propos, le ministre rappelle que des délégations de  Renault « ne cessent de venir  pour repérer les sites et discuter avec les filiales ».

Le site choisi pour l’implantation de l’usine est Bellara (Jijel). Une délégation de Renault est venue étudier ce site et une autre pour la qualification des entreprises concernées par l’investissement. L’investissement est  évalué, rappelle-t-on,  à un milliard d’euros. Il  sera supporté, selon la règle de 51/49, par l’Etat à hauteur de 51 % dont 15 % par la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) et 36 % par le Fonds national d’investissement (FNI), et 49 % par le constructeur français.

In Maghreb Emergent

 

 

 

 

 

Vos commentaires :


 Ajouter un commentaire 
Votre nom:
Votre adresse email:
Commentaires ajoutés:
 
This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
 
Les commentaires doivent être civils et de bon goût, et ne doivent pas être malicieux ni offensants. Veuillez noter que les commentaires publiés ne reflètent que l'opinion de leurs auteurs.
Lire dans la même rubrique : Industrie Auto
 

> GMI : maintenance gratuite pour l’achat d’un Hyundai Mighty
> Citroën Algérie : le forfait vidange à 4 690 DA
> Sovac : 100 000 DA de remise sur la Golf Carat
> Peugeot Algérie : Bilan Hiver gratuit dans tout le réseau
> Renault Algérie : Portes ouvertes Carosserie
> GMI lance la campagne « Fleet Before Service »
> Diamal : révisions gratuites pendant une année ou 100 000 km sur le Fuso FJ

Exprimez-vous

Selon vous, la prolifération des revendeurs de véhicules neufs en Algérie est encouragée par l’attitude des :

Point de vue

Par Lyès Ibalitène

La faucheuse a encore sévi lourdement sur nos routes. Sans pitié. Cinq personnes, issues de la même famille, ont trouvé la mort lundi dans un accident de la  circulation à M’Sila. Cinq autres Algériens ...
Accueil | Présentation | Actualité | Essais | Interviews | Salons | Focus | Statistiques | Prix du neuf | Site map | contact