ESSAIS
Peugeot 301 restylée
Cure de jouvence
Dacia Sandero Stepway MIB
L’alternative
INTERVIEWS

Alain Sykora, DG de Luxury Motor Works (nouveau distributeur de BMW AG en Algérie)
« On vise l’excellence dans le service et la satisfaction clientèle »

FOCUS
Visite de l’usine Fuso en Inde
Le savoir-faire Daimler Dacia:
Le pari réussi du groupe Renault
Avec commentaire

11/02/2012
Carlos Ghosn, entre précisions et concession

Par Lyès Ibalitène

Comme il fallait s’y attendre, le projet d’une usine Renault en Algérie est parti s’inviter au Maroc, à l’occasion de l’inauguration de l’usine du constructeur français à Tanger.
Lors de la conférence de presse qu’il a animée dans une ferveur royale, le Pdg de Renault, en l’occurrence Carlos Ghosn, a été amené à évoquer le projet de son groupe en Algérie, en prenant même le soin de s’attarder sur le sujet, quand bien même l’événement était marocain. Et français aussi. Surtout français, et même franco-français dans bien des cas, notamment lorsque toute cette chaleur festive qui a entouré la ville de Tanger devait aller refroidir dans l’engouement à température au dessous de zéro et la glaciale riposte d’une opinion française qui monte au créneau pour accuser Renault de réanimer le marché de l’emploi dans d’autres pays, notamment émergents, après avoir osé mettre au congélateur des centaines de postes dans son bercail.

La quête du « Made in France » servant d’escorte au discours électoral chez une majorité de candidats à la toute prochaine présidentielle dans l’Hexagone, la réception du projet marocain de Renault en cette période délicate n’avait manifestement plus aucune chance d’échapper aux remises en cause de ces derniers et, pire, aux critiques acerbes des syndicats, partis et autres relais au mécontentement populaire.
Parmi ces derniers, il faut compter au moins un journaliste, celui-là même présent au Maroc et qui avait à cœur de savoir si le patron de Renault était capable de poursuivre l’internationalisation de son groupe tout en faisant la sourde oreille aux forts décibels de courroux en France. D’où la question tombée du ciel de savoir quel était le devenir du projet Renault en Algérie.

Et entre l’ardeur du « Renault extrêmement intéressé » et l’incertitude du « mais pour l’instant, c’est un projet, il n'y a pas de décision, pas d'aboutissement », les précisions de Carlos Ghosn portent en leur sous-entendu une forte charge de démenti à l’enthousiasme dégagé quelques jours auparavant par les négociations à Alger entre la partie algérienne et la délégation française conduite par Jean Pierre Raffarin, en sa qualité d’envoyé spécial du président Nicolas Sarkozy.
Un démenti qui, au-delà des paramètres techniques capables de peser sur le déroulement, l'avancement et l’aboutissement d'un projet d’une telle ampleur, pourrait être assimilé à une concession voilée faite à une opinion française qui n’est pas du tout d’humeur à entendre parler d’un autre projet Renault ailleurs qu’en France. D’autant que dans cette affaire, c’est aussi la responsabilité de l’Etat français actionnaire du groupe qui se trouve engagée.
Quant à la responsabilité de l'Etat algérien, on attend pour voir de quel engagement sera-t-elle désormais faite...

Vos commentaires :


 Ajouter un commentaire 
Votre nom:
Votre adresse email:
Commentaires ajoutés:
 
This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
 
Les commentaires doivent être civils et de bon goût, et ne doivent pas être malicieux ni offensants. Veuillez noter que les commentaires publiés ne reflètent que l'opinion de leurs auteurs.
Lire dans la même rubrique : Point de vue
 

> Ival/Iveco: remise de 25% sur la filtration et la vidange
> GMI : maintenance gratuite pour l’achat d’un Hyundai Mighty
> Citroën Algérie : le forfait vidange à 4 690 DA
> Sovac : 100 000 DA de remise sur la Golf Carat
> Peugeot Algérie : Bilan Hiver gratuit dans tout le réseau
> Renault Algérie : Portes ouvertes Carosserie
> GMI lance la campagne « Fleet Before Service »

Exprimez-vous

Selon vous, la prolifération des revendeurs de véhicules neufs en Algérie est encouragée par l’attitude des :

Point de vue

Par Lyès Ibalitène

La faucheuse a encore sévi lourdement sur nos routes. Sans pitié. Cinq personnes, issues de la même famille, ont trouvé la mort lundi dans un accident de la  circulation à M’Sila. Cinq autres Algériens ...
Accueil | Présentation | Actualité | Essais | Interviews | Salons | Focus | Statistiques | Prix du neuf | Site map | contact