ESSAIS
Peugeot 301 restylée
Cure de jouvence
Dacia Sandero Stepway MIB
L’alternative
INTERVIEWS

Alain Sykora, DG de Luxury Motor Works (nouveau distributeur de BMW AG en Algérie)
« On vise l’excellence dans le service et la satisfaction clientèle »

FOCUS
Visite de l’usine Fuso en Inde
Le savoir-faire Daimler Dacia:
Le pari réussi du groupe Renault
Avec commentaire

02/02/2012
Renault a déjà identifié des sous-traitants algériens pour son projet en Algérie


Le constructeur automobile français Renault a identifié lui même des sous-traitants algériens pour participer au projet de fabrication de voitures qu’il envisage de lancer en Algérie, a indiqué jeudi à Alger le ministre de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, M. Mohamed Benmeradi.
« Les responsables de Renault viennent de choisir eux-mêmes quatre ou cinq sous-traitants algériens, avec qui ils ont l’habitude de travailler, pour prendre part au projet de réalisation d’une usine de construction de véhicules en Algérie, dont les négociations sont en cours », a-t-il expliqué à la presse au terme d’une réunion avec l’envoyé spécial du président français, M. Jean-Pierre Raffarin, en présence de chefs d’entreprises algériens et français.

Pour le ministre, ces sous-traitants, spécialisés dans la fabrication notamment de vitres et de câbles, vont bénéficier d’un programme de mise à niveau pour leur permettre de prendre part convenablement au projet de Renault. M. Benmeradi a fait savoir, par ailleurs, qu’une délégation algérienne se rendra prochainement en France dans le cadre des négociations avec Renault qui ont atteint, a-t-il rappelé, un « stade très avancé ».
« Nous sommes arrivés à l’étape des documents contractuels. Nous avons discuté de l’ensemble des aspects techniques et économiques du projet. Il s’agit maintenant d’aller dans le détail ce qui est le travail des techniciens et non pas des politiques », a-t-il ajouté.

M. Benmeradi avait précisé mercredi que les taux d’intégration de la sous-traitance nationale dans les partenariats avec des étrangers seront « très faibles » au démarrage des projets, “mais vont augmenter avec le temps”.
« Nous avons déjà localisé quelques sous-traitants algériens, spécialisés dans la fabrication de vitres et de câbles pour automobiles, afin de les accompagner à se mettre à niveau et pouvoir ainsi participer aux projets de partenariat dans la filière automobile », avait-il encore ajouté.

Usine Mercedes-Benz : les contrats en cours de signature

Concernant le projet de réalisation d'une usine de véhicules industriels de marque Mercedes-Benz, M. Benmeradi a indiqué que les contrats étaient en cours de signature
« Nous sommes en train de signer ces jours-ci les contrats relatifs au projet que nous avons élaboré avec les Emiratis et les Allemands pour la fabrication de camions en Algérie », a-t-il déclaré.

Le ministre n'a pas donné plus de précisions sur la nature de ces contrats conclus avec le Fonds d'investissement ''Aabar'' d'Abu Dhabi (Emirats arabes unis) et le groupe allemand Daimler, partenaires de l'Algérie dans ce projet.
La signature de ces contrats couronne deux ans de négociations menées entre les trois parties pour faire aboutir ce projet, souligne à ce propos le ministre.

Lire égalementIndustrie automobile en Algérie: Les sous-traitants nationaux veulent être partie prenante

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ça devrait vous intéresser

Vos commentaires :


Unable to save captcha-image.