Accueil » A la une » Cima Motors suspend ses activités

Cima Motors suspend ses activités

Le réseau Cima Motors, distributeur des véhicules Hyundai assemblés à l’usine Tahkout Manufacturing Company (TMC), à Tiaret, est à l’arrêt depuis Les commandes y ont été suspendues jusqu’à nouvel ordre a-t-on appris auprès d’employés sur les  lieux.

Cet arrêt des activités de la filière commerciale du groupe Tahkout automobiles est intervenu après la mise sous mandat de dépôt, hier tôt le matin, de Mahieddine Tahkout, patron du groupe éponyme, de ses deux frères Rachid, directeur de Cima Motors, et Hamid ainsi que de son fils Billel.

Cette mise en détention de quatre membres de la famille Tahkout empêche désormais Cima Motors, et ses milliers d’employés à travers le pays,  de poursuivre ses activités, expliquent les mêmes employés, précisant que les personnes incarcérées sont les seules habilités à diriger l’entreprise et à signer les documents. Une délégation de signature devrait toutefois opérée au profit d’un quatrième frère, auditionné lui aussi par le juge d’instruction près le Tribunal Sidi M’hamed à Alger, puis laissé en liberté mais avec interdiction de sortie du territoire national, nous a-t-on encore précisé.

Pour rappel, les membres de la famille Tahkout sont poursuivis dans plusieurs affaires liées à l’obtention d’indus privilèges par des cadres de l’Office national des œuvres universitaires (Onou) et du ministère des Transports dans l’affaire liée aux œuvres universitaires ainsi que par des cadres du ministère de l’Industrie et de l’Agence nationale de développement de l’Investissement (Andi), dans une autre affaire liée à la société CIMA Motors.

In Reporters